Ouais, y'a pas de raison. Le pays est en confinement et toute la presse sature le mot clé avec de la merde, y'a pas de raison, moi aussi je vais m'y mettre !

Saviez-vous que le meilleur moyen pour passer un bon confinement, être heureux et avoir le poil duveteux est de jouer à JazzPunk ?

Il s'agit d'un melting-pot magnifiquement absurde de rétro-Cyberpunk, d'ambiance Jazzy et burlesque, de marketing caricatural, d'espionnage et bien d'autres choses encore.

N'attendez pas de cohérence, d'action ou de sauvetage de planète in-extremis, ici il s'agit de plonger la tête la première et de s'émerveiller devant l'incongruité de l'univers dingue inventé par Necrophone.

Et si je vous en parle (légitimons l'utilisation du confinement pour faire le buzz, ammener des milliards de clics sur le site et devenir célèbre instantanément), c'est parce que compte tenu de l'actualité les développeurs de cette pépite arc-en-ciel ont lancé une réduction sur le prix du jeu, le portant à la modique somme de 3,39 néo-euros républicains.

On le trouve DRM-Free chez GOG pour Windows et Mac (tourne avec Proton) et en natif GNU/Linux sur Steam.

(Je me rends compte en écrivant que la version native n'est pas sur GOG et ça me fâche tout rouge, je vais contacter le développeur qui est un type génial et va sûrement fournir une explication)

EDIT: j'ai eu une réponse du développeur !

Traduction: Linux représente un très faible pourcentage de nos utilisateurs, tenter de supporter activement cette plateforme est hors de portée pour un petit studio de deux personnes comme le notre.

Celà étant dit, la version native est toujours disponible sur Steam et je pense que l'expérience en vaut la peine.